Joëlle RUDIN
Psychologue Psychothérapeute à Paris 17
Joëlle RUDIN
Psychologue Psychothérapeute à Paris 17

Les thérapies

EMDR Movement Desensitization   Reprocessing:

Processus de Retraitement Neuro Emotionnel des Informations bloquées

La thérapie EMDR a été découverte en 1987 par une psychologue américaine, Francine Shapiro, membre du MRI (Mental Research Institute) de Palo Alto et elle est pratiquée depuis dans le monde entier auprès de personnes de tous âges souffrant de troubles psychologiques.

La thérapie EMDR s’adresse à toute personne (de l’enfant - même en bas âge - à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques.

Il peut s’agir de traumatismes « évidents » tels que les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, ...

Mais il peut s’agir aussi d'événements de vie difficiles ou de traumatismes, qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles, etc...)

Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations, régression chez l’enfant, ...

D’autres troubles psychologiques relèvent aussi, dans certains cas, de traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addictions, troubles du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies, ...

Ces perturbations apparaissent quand notre cerveau est dépassé par un choc traumatique et n’arrive pas à traiter (ou digérer) les informations comme il le fait ordinairement. Il reste bloqué sur l’évènement et ces vécus traumatiques non digérés avec ses sensations visuelles, auditives, corporelles ressenties à l'époque, sans que nous en ayons conscience sources des perturbations.

L'EMDR permet de remettre en route le système de guérison psycho biologique, de débloquer les mécanismes naturels de retraitement des informations, des émotions et de la souffrance et ainsi le traumatisme peut enfin être retraité (ou digéré), même de nombreuses années après.
Le traitement de l’information est un phénomène naturel de « digestion » des évènements de vie ou de souffrances existentielles parce qu’il articule :

  • - Une baisse et donc une remise à niveau des émotions.
  • - Une résolution des déséquilibres psycho corporels.
  • - Une restauration de l’estime de soi.
  • - Une intégration de « souvenirs » pathogènes dans la mémoire, qui cessent ainsi d’être douloureux.
  • - Les évènements à l'origine du stress post-traumatique sont stockés dans le système nerveux sous la forme de leur vécu initial (émotions, images, pensées, ressentis corporels).

L'EMDR aide à métaboliser les épisodes douloureux liés au passé qui sont ressentis dans le présent et qui sont à l'origine de difficultés ou de souffrances psychologiques.

La thérapie EMDR avec les enfants

Elle aide à dépasser des situations mal vécues qui génèrent de l'angoisse dans le présent.  Des traumatismes liés à des événements mal digérés sur le plan émotionnel, peuvent être à l'origine, d'angoisses, de cauchemars, traduisant une perturbation émotionnelle. Quelques séances, avec l'aide des parents, permettent à l'enfant de digérer l'évènement source de perturbations.

PSYCHOTHÉRAPIES BRÈVES ET APPROCHE SYSTÉMIQUE

Les thérapies systémiques se sont développées à partir des années 1950 aux Etats Unis avec l'école M R I (Mental Research Institute) dite de « Palo Alto ». Et elles se sont diffusées en Europe ou d'autres écoles se sont crées.

L'approche systémique s'intéresse au système dont fait partie l'individu: la famille, le couple, le contexte professionnel, l'environnement social.

Le problème d'un individu n'est plus défini comme un trouble propre à lui-même, mais il est replacé dans le contexte de son apparition.

On ne pense plus en terme de cause ou d'effet de façon linéaire (par exemple un enfant est agressif à l'école parce qu'il a une personnalité instable ou que ses parents en sont la cause) mais en terme de causalité circulaire (qu'est ce qui dans son environnement scolaire ou familial fait qu'il se comporte ainsi, quelles conséquences cela entraîne, quelle est l'utilité pour ceux qui l'entourent).

La thérapie systémique est une thérapie qui privilégie l'ici et maintenant,  et qui étudie  la relation entre les individus: C’est-à-dire comme partenaire dans une relation de couple, comme membre d’une famille, en tant que participant dans un système inter personnel.

On ne se centre plus sur le seul fonctionnement psychique d'une personne  et on ne considère plus que le passé est la seule cause  qui explique les problèmes dans le présent.

L'approche systémique a introduit une optique de la complexité.

Les différents aspects de la personne s'articulent entre eux: Le corporel et le biologique s'articulent avec le psychologique et l'affectif, en relation avec l'environnement familial et social.

L'approche systémique  reconnaît l’importance des pensées, du ressenti, des émotions et des représentations vécues dans le présent.

La notion de constructions du monde tient une place centrale dans l'approche thérapeutique. Elles se sont forgées à partir de nos expériences vécues. Nos ressentis et nos actions sont sous tendus par des patterns ou des modèles qui nous ont transmis, sans le savoir,  par nos parents.

Ces constructions du monde peuvent être bloquantes et nous empêcher d'évoluer.

L'accompagnement en psychothérapie sera alors de mettre à jour et de comprendre les constructions du monde qui nous empêchent d’évoluer afin d'en sortir.

Les constructions du monde de chacun sous tendent également la relation dans un couple et le jeu relationnel qui le sculpte. Elles alimentent les conflits entre les partenaires, les parents et enfants, ou entre collègues par exemple.

L'objectif en psychothérapie de couple d'orientation systémique sera de modifier le type de relation dans laquelle le couple est piégé et  d'initier une autre relation.

Le psychothérapeute apporte un accompagnement pour faire émerger des processus d’auto solution.

Alors que beaucoup de psychothérapies se centrent sur les problèmes à résoudre, dans une perspective de psychothérapie orientée solutions, on s'intéresse aux solutions à mettre en place : plutôt que « Pourquoi est-ce que ça va mal ? », le questionnement va être : comment faire pour aller mieux ? »

Approche Systémique des difficultés de l'enfant ou de l'adolescent

Les troubles ou les difficultés de l'enfant ou de l'adolescent peuvent être l'expression d'une difficulté plus large liée à leur environnement.  Des entretiens avec les parents et l'enfant ou l'adolescent – ainsi que si nécessaire avec les frères et sœurs - peuvent débloquer une situation et résoudre leurs troubles ou leurs difficultés.

PSYCHOTHÉRAPIE NARRATIVE

 

L'approche narrative est le dernier né du courant dit de la troisième vague des thérapies brèves qui inclut également la thérapie orientée vers les solutions. Elle a été créée par deux psychothérapeutes australiens. Elle a été connue en France surtout à partir des années 1990.

Cette approche s’inscrit dans le courant constructiviste et post-moderne qui fait référence au «comment» la personne construit sa réalité.

Chaque individu vit en fonction de l’histoire qu’il se construit et qu'il se raconte à propos de sa vie. De là est née l’appellation «psychothérapie narrative».

Notre identité se définit dans la relation avec les autres et se construit à partir de nombreuses histoires parfois contradictoires.

Or, la plupart des personnes arrivent en psychothérapie avec le sentiment d'être piégées dans une histoire  dominante et qui les envahit. Elles se définissent une difficulté unique dont elles ne savent pas comment sortir. Elles se racontent une histoire qui tourne autour d'un «problème» principal. Elles ne perçoivent pas leurs possibilités multiples ou leurs ressources.

Le psychothérapeute va amener la personne à voir son problème dominant insatisfaisant comme extérieur à elle. Il va s’employer à déconstruire les histoires ou les visions d'incapacité.

La personne en vient à séparer son identité de cette vision négative d'elle-même, le problème ne représente plus son identité ou une quelconque vérité.

Ceci va permettre à une histoire plus positive d’émerger, et l’amène à retrouver les «versions alternatives» de son histoire ou ses ressources. Elle peut restaurer une définition positive de son identité. Elle retrouve la confiance en elle, en ses possibilités et à pouvoir diriger sa vie.

La thérapie narrative est une approche respectueuse de la personne qui vient en thérapie. Elle n’impose pas un savoir de l’extérieur, mais elle permet d'avoir la représentation d'une identité positive en retrouvant des aspects de soi ou des histoires oubliées.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion