PSYCHOTHERAPIE EMDR

Thérapies - PSYCHOTHERAPIE EMDR - PSYCHOTHERAPIE EMDR

Voir l'article

PSYCHOTHERAPIE EMDR

Processus de retraitement neuro émotionnel d’informations bloquées

La thérapie EMDR a été découverte en 1987 par une psychologue américaine, Francine Shapiro, membre du MRI (Mental Research Institute) de Palo Alto et elle est pratiquée depuis dans le monde entier auprès de personnes de tous âges souffrant de troubles psychologiques.

La thérapie EMDR s’adresse à toute personne (de l’enfant - même en bas âge - à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques.

Il peut s’agir de traumatismes « évidents » tels que les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, ...

Mais il peut s’agir aussi d'événements de vie difficiles ou de traumatismes, qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles, etc...)

Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations, régression chez l’enfant, ...

D’autres troubles psychologiques relèvent aussi, dans certains cas, de traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addictions, troubles du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies, ...

Ces perturbations apparaissent quand notre cerveau est dépassé par un choc traumatique et n’arrive pas à traiter (ou digérer) les informations comme il le fait ordinairement. Il reste bloqué sur l’évènement et ces vécus traumatiques non digérés avec ses sensations visuelles, auditives, corporelles ressenties à l'époque, sans que nous en ayons conscience sources des perturbations.

L'EMDR permet de remettre en route le système de guérison psycho biologique, de débloquer les mécanismes naturels de retraitement des informations, des émotions et de la souffrance et ainsi le traumatisme peut enfin être retraité (ou digéré), même de nombreuses années après.


Le traitement de l’information est un phénomène naturel de « digestion » des évènements de vie ou de souffrances existentielles parce qu’il articule :

  • Une baisse et donc une remise à niveau des émotions.
  • Une résolution des déséquilibres psycho corporels.
  • Une restauration de l’estime de soi.
  • Une intégration de « souvenirs » pathogènes dans la mémoire, qui cessent ainsi d’être douloureux. Les évènements à l'origine du stress post-traumatique sont stockés dans le système nerveux sous la forme de leur vécu initial (émotions, images, pensées, ressentis corporels).
  • L'EMDR aide à métaboliser les épisodes douloureux liés au passé qui sont ressentis dans le présent et qui sont à l'origine de difficultés ou de souffrances psychologiques.




    Même sans avoir souffert de stress post-traumatiques, nous avons pu vivre des expériences de la vie dont nous conservons des cicatrices émotionnelles qui ne se sont pas refermées.

    Elles sont associées à des pensées négatives et une image négative de soi.

    L’EMDR ne peut ni effacer, ni changer le passé, mais permet qu’il ne fasse plus souffrir.

    L’EMDR permet la remise en route d’un traitement adaptatif naturel d’informations douloureuses bloquées, la mobilisation de ressources psychiques et la restauration d’une estime de soi déficiente.

    L'EMDR est un processus de thérapie structuré en plusieurs phases. C'est également une psychothérapie intégrative. Elle intègre différentes approches thérapeutiques: la psychanalyse avec les associations libres et les souvenirs de la petite enfance, une approche centrée sur la personne, certains aspects de la thérapie cognitive comme les représentations de soi positives et négatives. ...

    La thérapie EMDR est aujourd’hui une approche thérapeutique mondialement reconnue par la communauté scientifique pour son efficacité dans le traitement des troubles post-traumatiques.

    Elle a été reconnue par l' INSERM depuis 2004 et par la Haute Autorité de la Santé (HAS) qui intervient dans la validation des soins médicaux, depuis juin 2007.